Le Gâteau Choco-Fraises de Fabrice (Fête des Mamans)

Bienvenue chez Fabrice le gourmand !

SAM_4365 - Copie

Le polisson a assisté aux préparatifs du gâteau Chocolat-Fraises que Myjanie a fait pour dimanche dernier.
Il est content de vous en présenter la recette. Celle-ci se fait en 2 temps.

Tout d’abord la gâteau de Savoie (ou génoise), puis la garniture intérieure et surtout la crème de couverture avec la déco de son choix.

Cette génoise, dont Myjanie tient la recette de son beau-papa, se présentait à l’origine sous la forme d’un gâteau de Savoie très léger, cuit dans un moule à 12 ou 14 coches. C’était un dessert très apprécié qui s’accompagnait d’une bonne gelée de groseilles (on les appelle ici des « castilles »). Un délice !

1) La génoise

Pour ce gâteau, aujourd’hui pas de moule à Savoie, mais un moule rond à manquer (24 cm).

Voici la recette :
Ingrédients : 40 g de farine, 40 g de fécule de pomme de terre, 120 g de sucre, 4 oeufs.

1 ) Travailler au fouet les jaunes et le sucre pour obtenir une crème blanchâtre.
2) Ajouter peu à peu la fécule et la farine en mélangeant bien.
3) Monter les blancs en neige et les ajouter au mélange. Remuer délicatement pour obtenir une pâte homogène.
4) Verser dans le moule à manquer préalablement beurré.
Cuisson : 40 min env. à four moyen (200 °) (préchauffage 10 min)

Démouler le gâteau une fois refroidi.

2)  Garniture du gâteau

Couper le gâteau horizontalement pour obtenir 2 disques. SAM_4342 - Copie
Recouvrir l’un des 2 disques d’une bonne et belle couche de gelée de fruits rouges (groseilles, framboises, cassis…).
Recouvrir l’ensemble avec l’autre disque.

–  » Oh, mais qui a goûté le dessus du gâteau ?  » demanda Fabrice inquiet.

–  » Mais personne, voyons », lui répondit la pâtissière.  » Le moule a été gourmand comme toi, et il a gardé un peu du dessus ; mais rien de grave, car cela ne se verra pas ensuite ».
Ouf ! Fabrice fut rassuré !

Recette de la crème au chocolat :

Ingrédients : 150 g de beurre salé, 130 g de sucre glace, 80 g de chocolat noir pâtissier (70%), 1 jaune d’oeuf.

1 – Dans un saladier, battre au fouet électrique le beurre ramolli et coupé en morceaux pour obtenir une crème blanche.
2 – Ajouter le sucre glace progressivement, en continuant à battre au fouet, jusqu’à obtenir une belle « pommade » moelleuse.
3 – Ajouter le jaune d’oeuf et remuer le tout.

SAM_4351 - CopieEh ! Que fais-tu donc Fabrice ? Quel coquin !

4- Incorporer à cette préparation le chocolat fondu au Bain-Marie, en remuant rapidement pour obtenir une crème lisse.

Et c’est là que le testeur de crème eut envie d’intervenir pour la seconde fois ! Fabrice ne résista pas à plonger sa mini cuillère dans la préparation chocolatée. Quel sacré garnement !

                 SAM_4354 - Copie        SAM_4355 - Copie

La déco de couverture : en galerie photos, c’est mieux qu’un long discours !

 

Pour la circonstance, Fabrice portait ce jour-là son débardeur fétiche bleu, à torsades orange incrustées sur le devant (son tuto est toujours disponible dans l’article du 19 mars dernier!)

 

Tout simplement assis sur la table de la cuisine, en regardant cet appétissant dessert, le galopin échangeait ses impressions avec sa pieuvre Nautilia.
Mais Myjanie ne le perdait pas de vue…SAM_4362 - Copie

 

Il s’en alla enfin se préparer pour le repas de fête.
Myjanie lui avait mis de côté une nouvelle tenue qu’il enfila en chantonnant de joie.

 

C’est au moment du dessert qu’il fut autorisé à rejoindre la petite tablée.


SAM_4387 - Copie
  IMG_0023 - Copie

IMG_0024 - Copie(Blog de Martine : aiguilleetpoupee.canalblog.com)

Il put alors laisser parler ses papilles, en promettant de prendre grand soin de ses habits tout neufs.
–  » Attention à ne pas te salir », lui chuchota Myjanie à l’oreille, tandis qu’il entamait sa part de gâteau.

Car Myjanie souhaitait présenter ces nouveaux petits vêtements très bientôt, à l’occasion de son prochain RV-Blog.

–  » Oh !  » s’écria-t-elle tout à coup, en voyant  la petite bouche de Fabrice couverte de crème au chocolat.

 

Cette  » historiette  » sans prétention vous a fait sourire ?
Myjanie s’est amusée à l’écrire.
Au passage, elle a fait pour cela un petit crochet côté cuisine, en vous offrant cette recette qui comblera tous les amateurs  de chocolat.

Ce dessert, s’il est préparé la veille, sera placé au réfrigérateur.
Pensez à le sortir à température ambiante une heure avant de le déguster. Sa crème n’en sera que plus moelleuse.

 

Bon week à tous, et à vous lire bientôt, si le coeur vous en dit !

 

M  Y  J  A  N  I  E

 

 

 

 

 

Publicité

Dessert à la vanille Bourbon de Fabrice

La gourmandise est-elle réellement un vilain défaut ?
Dans ce cas, pauvre Fabrice! Il a tant salivé en regardant Myjanie réaliser cette recette ! Ce fut le dessert de ce dimanche écoulé en famille, Myjanie ayant  souhaité ajouter une touche exotique au repas de ses convives, à la grande joie de Fabrice.
La recette de ce  flan à la Parisienne a été interprétée d’agréable manière, grâce à la touche « Bourbon » de cette excellente vanille achetée lors d’un premier séjour à La Réunion.
La vanille Bourbon est renommée pour sa qualité et le savoir-faire des Réunionnais qui la cultivent dans l’Est de l’île surtout.

Avant de vous donner la recette, laissez-moi vous raconter un peu une belle visite.  En septembre 2010, la découverte de la Vanilleraie du Domaine du Grand-Hazier située dans les environs de Ste Suzanne fut à l’origine d’une promenade dépaysante et instructive à la fois. Sa jeune guide y détaillait avec bonheur l’histoire et le procédé de fécondation de cette plante parfumée appelée  Vanille,  ainsi baptisée « Vaina » (graine) par les moines espagnols au XVI e siècle. Originaire du Mexique, cette plante grimpante qui pousse sur les troncs d’arbres, produit une fleur qui fécondée artificiellement donne une gousse. Sa culture est une succession d’étapes surprenantes, depuis le plant jusqu’à notre assiette…

Produit d’exception utilisé pour les desserts et certains plats typiquement réunionnais – j’ai le souvenir d’un excellent canard à la vanille à St Pierre – la vanille Bourbon nous rappelle qu’elle provient d’une fleur d’exception. Savez-vous laquelle ? une  orchidée, tout simplement.

L’immense allée bordée de cocotiers mène au Domaine du Grand-Hazier. La vanille y est cultivée entourée de champs de cannes à sucre.

En quelques « clics », voici une mini galerie photos qui vous conduira dans l’univers vanillé de ce domaine. Bonne balade ! La recette, c’est juste après.

Après cette balade virtuelle, le réconfort  des papilles est assuré  : voici la recette gourmande de Fabrice.

Pour un moule de 24 cm de diamètre, il  faut :
200 g de farine, 100 g de sucre, 30 g de beurre, 4 oeufs, 1 litre de lait et … 2 belles gousses de vanille Bourbon.
Une petite heure avant de commencer votre recette, préparez le lait dans lequel vous aurez mis le contenu de 2 gousses de vanille Bourbon, après les avoir fendues en 2 et grattées à l’intérieur pour en récupérer les graines. Ajoutez au lait les gousses fendues. Faites chauffer le lait pendant 15 minutes environ pour que la vanille donne tout son arôme, et laissez ainsi « infuser ».

– Mettez la farine en puits dans une terrine, ajoutez-y le sucre. Cassez les oeufs entiers, puis le beurre fondu, et mélangez.
– Retirez les gousses et versez peu à peu le lait ainsi parfumé (aux mille petits points de vanille…) et travaillez bien la pâte pour la rendre légère et entièrement lisse.
– Versez dans un moule beurré. Faites cuire à four chaud pendant 45 minutes. Démoulez et servez froid.
Petit « plus « : J’y ai ajouté pour la déco un peu de caramel liquide sur le dessus.

Succès immédiat pour qui apprécie les desserts onctueux et l’exotisme  de la vanille.DSCN1046A

Ce dessert simple présente bien des avantages. Facile à faire, il peut être préparé la veille (à conserver au frais), et sa texture rafraîchissante  convient aux enfants comme aux moins jeunes.
DSCN1048ARegardez ! « C’est trop tentant », se disait Fabrice qui avait très envie de plonger sa mini cuillère dans le flan alléchant. Mais ce n’était pas encore l’heure de l’instant « gourmand » ce dimanche-là …

DSCN1182ALa vanille Bourbon est le résultat du « procédé réunionnais » mis au point au début du XIXe siècle.

Merci d’avoir suivi cette petite histoire « vanillée ».
Et puis … régalez vous ! Si vous êtes gourmands, ce dessert est fait pour vous.

A bientôt !

Myjanie    … et Fabrice