Carte de naissance… ou naissance d’une carte ?

Coucou et bonne semaine à toutes !

En attendant le plaisir de vous montrer les prochaines tenues tricotées de ses protégés, Myjanie vous emmène au pays des p’tits bouts… ceux qu’on attend avec un bonheur attendri et une impatience toute maternelle.

Voici pour fêter ce bel événement une carte de naissance… ou la naissance d’une carte ?

Les deux à la fois.
Au départ, une idée de faire-part de naissance, pour féliciter les heureux parents.

Puis, la volonté d’y ajouter une touche perso, qui traduise aussi le plaisir de créer et les joies du tricot.

Un carton au ton crème, un feutre Or, une paire d’aiguilles à tricoter, de la jolie laine fine au couleur du nouveau-né attendu pour la mi-septembre, et  pour relier le tout, des fils à broder argentés.

DSCN0021 C’était une « Première » pour Myjanie qui n’avait jamais de sa vie tricoté un aussi petit modèle.

Quand le moment arriva, le carton fut envoyé avec le petit message de félicitations, saluant l’arrivée d’un bien gentil marmot au visage attendrissant.
De tels bonheurs se partagent sans modération.

 DSCN0018 - Copie (2)

Puis, ce matin, Myjanie entama un curieux tête-à-tête avec son ordi.
DSCN0018 A
Elle retrouva la photo réalisée à l’époque avant l’envoi de la carte. Garder une trace de ce qu’on a le plaisir de réaliser … a toujours été important pour elle.

 

 

Elle s’amusa donc à retravailler la photo : recadrage, gommage, coloriage, contour au crayon (ce n’est pas le plus aisé, car il ne faut pas avoir la main qui tremblote (Hi… Hi…)
Les petits l’entendaient qui pestait un peu, quand elle n’arrivait pas à ses fins…

Peu après ils la rejoignirent dans le bureau. Dans la pénombre, Maître Ordi trônait face à elle. Sur son écran, apparaissait le résultat de cet affrontement qu’une souris plus ou moins docile avait autorisé…

C’était loin d’être parfait, mais elle s’était bien prise au jeu (Paint.net semblait être devenu son ami !)

IMG_2848 - CopiePour mieux se rendre compte, ils grimpèrent sur la table. Tout près… Ils étaient comme au spectacle.

– « Le biberon est rigolo avec sa drôle de tétine! » déclara Vanina.
– « J’adore les petits tricots : une brassière… »
– « … et regarde le pantacourt assorti. On dirait qu’ils attendent le bébé ! »
– « Oui, sur un fil d’argent , ils dansent au soleil » ajouta le grand frère, poète à ses heures.

             IMG_2853 - Copie     IMG_2854 - Copie

Les commentaires fusaient, entrecoupés de petits rires.

IMG_2855 - Copie– « Tu nous apprendras un jour comment tu fais Myjanie ? » demanda Vanina.
– « Pourquoi pas ? Mais vous serez bien sages d’ici-là, pour le mériter ».
– « Nous sommes toujours très sages, pas vrai Ninou ! » rétorqua Fabrice en lançant un clin d’oeil complice à sa soeur.

Quelques galipettes de Fabrice en démonstration, suivies de pirouettes moins savantes de Vanina… et ils disparurent en un éclair. Ils regagnèrent leur « domaine » avec à leur programme la découverte de nouveaux jeux .

– « Sacrés bambins! » déclara Myjanie sous le charme.

♦     ♦     ♦     ♦

IMG_2856

Aujourd’hui, avec le soleil de retour, le facteur vient d’apporter un courrier inattendu.

L’enveloppe contient une lettre, de la laine d’un joli rose fuschia (pour Vanina, m’a-t-on précisé), et une adorable chouette posée sur sa branche, en fait la signature crochetée de son expéditrice. Elle contient aussi beaucoup de reconnaissance et une réelle amitié.

IMG_2857Merci Martine (Lavieillechouette) pour cet envoi chaleureux qui nous touche particulièrement.

                IMG_2858 - Copie     IMG_2859

Les enfants ont adopté aussitôt ce gentil volatile. Vanina s’impatiente déjà en caressant les pelotes Phildar.
– « Bientôt le printemps ! » a-t-elle annoncé de sa voix douce.
Et Myjanie a bien compris le message ! Il n’y a plus qu’à…

                                                       ♦     ♦     ♦     ♦

Notre prochain RV sera consacré à un nouvel ensemble tricoté que vous présentera l’ami Fabrice.

Myjanie vous remercie de votre visite.
A bientôt… si le coeur vous en dit !          

Amitiés.

Myjanie

Une carte indienne… de la cité d’Auroville

 Bonjour vous toutes !

IMG_2652 - CopieAujourd’hui, Myjanie teinte son billet d’une belle couleur « améthyste » : un violet qui rappelle les lavandes de Valensole, en Provence.
Et tandis que Myjanie tricote… Tiens !  C’est un nouvel ouvrage …
– « Oh, les belles couleurs !  » s’est exclamée Vanina en entrant dans « l’atelier ».

IMG_2660 - CopieIntrigué, Fabrice a « emprunté » quelque chose sur le bureau de sa P’tite Maman.
– « Prends-en soin, petit chenapan, cette carte m’est précieuse. Tu sais, elle vient de loin ».
– « Je la trouve très assortie à ton ouvrage », remarque Vanina.
– « Tu as raison, mais c’est un pur hasard. Voulez-vous connaître un peu de son histoire, les enfants ? »

Ils s’approchent et Myjanie commence son récit.
– « Cette carte a été confectionnée par des femmes qui habitent Auroville, une petite ville située dans le sud de l’Inde, près de Pondichéry ».
– « C’est un joli nom Pondichéry !  » interrompt Fabrice.
– « Elle est composée d’une pâte à papier fabriquée artisanalement, sur laquelle se dessine l’empreinte d’une véritable feuille d’arbre. Sur le côté, une fine tige de bois (du bambou peut-être ?) constitue la reliure naturelle qui maintient à l’intérieur une double page destinée au message ».
– « Elle est très belle ta carte. La personne qui t’en a fait cadeau doit savoir que ta couleur préférée est le violet », confie Fabrice à l’oreille de Myjanie.
– « Alors, çà y est ! J’ai deviné ! C’est notre rando-voyageuse qui te l’a envoyée », ajoute Vanina en souriant.

IMG_2653 - CopieDiscrètement, Fabrice lance un clin d’oeil  à sa soeur, et les voici partis à l’étage. Une idée vient de germer dans la tête de l’ami Fabrice qui n’est jamais à court de surprises, vous le connaissez.

IMG_2662 - CopieAu RDC, Myjanie continue son petit ouvrage, s’arrête un moment pour relire la carte reçue pour cette année nouvelle, puis reprend ses aiguilles qui se mettent à cliqueter gentiment.

Jamais le slogan de son logo n’aura mieux été de circonstance qu’aujourd’hui :

                      « La tête voyage, les mains créent à loisirs ».

IMG_2654 - Copie

Myjanie les entend s’affairer en papotant à voix basse. Mais que font-ils donc ?

Un peu plus tard, sur la pointe des pieds, les voilà de retour…
En les apercevant, tout sourire, elle ne peut s’empêcher de balbutier, très émue : « Comme vous êtes mignons les enfants ! »

En effet, ils s’étaient faits tout beaux, avaient revêtu leurs habits aux teintes chères à Myjanie.

IMG_2655 - Copie– « On a choisi ces jolis vêtements dans les tons que tu préfères » explique Fabrice ravi de sa trouvaille.
– « Pour te faire une surprise, et être en harmonie avec ta jolie carte » ajoute Vanina.

– « Venez les enfants ! C’est trop gentil. Merci pour cette affectueuse attention. Quelques photos s’imposent, je le vois bien ».

 

           IMG_2656 - Copie   IMG_2657 - Copie

Pour l’occasion, Vanina avait retroussé les manches de son gilet et ajouté une fleur à son bonnet parme.
Fabrice avait mis un pull et un bonnet bariolé de violet, de vert et de jaune.
Son petit dressing contenait des tenues pour toutes les belles circonstances de la vie.
Il n’avait eu que l’embarras du choix …

                                                         ♥  ♥   ♥  ♥   ♥

L’ Info « Découverte » de Myjanie :

Créée en 1968 par une française  (Mirra Alfassa), Auroville est une ville qui était destinée à être « le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités».
Elle est située à une dizaine de kilomètres de Pondichéry, un ancien comptoir français de la Compagnie des Indes des 17e et 18e siècles.
Regroupés en une cinquantaine de nationalités, les Aurovilliens sont organisés en unités de travail, dont l’artisanat local occupe une bonne part. Cette cité utopique à l’architecture étonnante a reçu la visite du Dalaï Lama en 2009, pour l’inauguration de son Pavillon tibétain.

Si, comme Myjanie, vous souhaitez en connaître un peu plus, prenez un envol virtuel jusqu’à cette lointaine contrée. Divers articles, photos et vidéos lui sont consacrés sur le net (Wikipedia, Auroville). De belles images du bout du monde à partager…

Cette carte, typique de l’artisanat aurovillien, vous est présentée aujourd’hui comme une invitation à la découverte de cette organisation communautaire si particulière. Surprenant et enrichissant !

Prochain RV au « Pays de Fabrice » pour d’autres découvertes (tricotées ou crochetées, cette fois !)

Merci de votre visite, et à bientôt, j’espère.

Amitiés

M y j a n i e


 

 

 

 

Carte n° 3 : un petit canari pour Pâques (TUTO)

Bienvenue à tous !

A une dizaine de jours de Pâques, voici une 3e carte de fête reprenant cette fois un thème un peu plus traditionnel que pour les 2 autres. Les oiseaux sont en effet à l’honneur en cette période de l’année : gourmandises en chocolat et gâteaux « Nids de Pâques » rivalisent sur les étals de nos pâtissiers. Ici, il s’agit de donner naissance à un oiseau fait de carton et de tissu, en utilisant la technique du piquage et de la broderie sur carton. Myjanie prépare le matériel nécessaire, aidé de Fabrice forcément très intéressé.
SAM_4191

Il s’agit de fournitures assez simples, ce qui permet à chacun de se lancer … Jugez plutôt !
Pour réaliser une carte de 10,5 x 15 cm, il faut :

-1 feuille de papier Canson 160 g (21 x 29,7 cm)
– 1 feuille de papier (pour reproduire le motif de la grille)
– crayon de papier, gomme, règle
– des ciseaux pointus, des ciseaux à cranter
– 1 cutter et une planche de protection
– 1 feutre fin noir
– 1 marqueur Or
– 1 poinçon
– 3 morceaux de cotonnades : 8 x 7 cm pour l’oiseau,
10,5 x 3,5 cm pour le pré fleuri, 7 x 4 cm pour le ciel
– 1 bâton de colle UHU                                                                                DSCN2073
– 1 aiguille fine à broder
– fils coton à broder DMC marron et bleu
– 1 enveloppe blanche (11,4 x 16 cm)

Voici la carte que Myjanie vous propose à l’aide de ce TUTO.
Bon bricolage ! Amusez-vous bien !
DSCN2079a
A) Préparation de la carte Canson:
– Découper un carton de 15 cm de large  sur 21 cm de haut. Le plier en 2 pour obtenir une carte de 15 cm de large sur 10,5 cm de haut.
A 1 cm du bord gauche, du haut et du bas de la carte, dessiner un carré de 8,5 cm de côté.
B) L’oiseau :
– A l’aide de la grille ci-dessous, reproduire le patron de l’oiseau sur un carton léger. Chaque carreau représente 1 cm.
Découper soigneusement l’oiseau.
– Le positionner ensuite sur la carte : la pointe de la queue à 2 cm du bord droit du carré et à 4 cm de la base du carré. Il reste à faire pivoter la tête de l’oiseau pour qu’elle se situe à 1 cm du bord haut du carré. Tout coïncide ? c’est que la bonne position est trouvée. Dessiner alors le contour du patron d’un léger trait de crayon.
– A droite, en lettres majuscules, écrire au crayon léger le « titre » de la carte (ici, Joyeuses Pâques!)
– Compléter en dessinant d’un trait léger la partie arrondi du ciel et le pré fleuri en vous aidant du modèle.

C) Découpage, crantage et bordures dorées :
– Evider au cutter l’oiseau, le coin de ciel et le pré fleuri. Gommer les traits de crayon encore visibles.
– Cranter l’arrondi du ciel et l’arrondi du pré.
– Au marqueur Or, border le pourtour du carré (dentelé ou non) et les 2 arrondis crantés.

D) Les tissus:
– Repasser les 3 morceaux de tissu au fer doux.
– Découper et ajuster chaque tissu à la partie évidée concernée. Découper le surplus de tissu pour éviter les surépaisseurs.
– D’un trait léger, dessiner le petit oeil et l’aile, et les broder au coton DMC marron.

E) Collage des tissus :
– Au dos de la carte évidée, coller le tissu de l’oiseau, puis celui du ciel et celui du pré fleuri.  L’envers doit être aussi propre que possible, sans chevauchement des tissus. Recouper les surplus éventuels.
– Dessiner au crayon la queue en panache.
– A l’aide d’un poinçon, perforer le contour de l’oiseau et sa queue en panache (2 trous rapprochés alternant avec 1 trou éloigné, comme ici :    . .      . .      . . )
– Procéder au piquage, en faisant apparaître les grands traits de coton DMC sur l’endroit de la carte, les petits traits sur l’envers.

F) Finitions :
– Dessiner au feutre noir les pattes et le bec. Ajouter au marqueur Or une belle étoile dorée au dessus du titre.
– Coller un carton de propreté de 14,8 cm x 10,3 cm sur l’envers de la carte. Mettre sous presse une petite heure.

Il ne vous reste plus qu’à glisser la carte dans une belle enveloppe blanche, après avoir rédigé un gentil message à l’intérieur de votre création.

 Petit Fabrice voulut découvrir la nouvelle carte de Myjanie.
–  » Il est bien mignon ton canari jaune », lui dit il d’un air attendri.
Myjanie le regarda en souriant.
–  » Que dirais-tu de quelques photos ?  »
Fabrice était toujours d’accord pour jouer son rôle de mannequin improvisé.
DSCN2088      DSCN2087
Et l’oiseau bleu de porcelaine participa aussi à cette mini séance photos.

Bravo Fabrice !
DSCN2086

Myjanie espère que vous avez aimé ce tuto d’inspiration naïve.

Elle vous souhaite d’ores et déjà de belles fêtes de Pâques, et d’agréables bricolages créatifs.

Merci de votre visite et à bientôt !

Myjanie (… et Fabrice)

Une carte féline pour fêter Pâques (avec Tuto)

Un grand salut à tous !
Aujourd’hui, pas de tricot, mais un peu de bricolage, du cartonnage plus précisément.

Dans sa tenue Ecureuil très décontractée, Fabrice assiste aux préparatifs : Myjanie s’active pour réunir le matériel nécessaire. Elle a l’intention de confectionner une nouvelle carte pour fêter Pâques. Pas de poules ni de poussins, pas de lapins ni de canards…mais plutôt un CHATON au minois facétieux.
Voici l’histoire de la naissance d’une  carte féline pas comme les autres.

TUTORIEL :  Carte de Pâques (11,5 x 17 cm)

Matériel :       SAM_4117 - Copie
2 feuilles papier Canson 160g (21 x 29,7cm)
1 feuille de papier carbone
1 crayon à papier, 1 gomme
1 poinçon
1 feutre noir fin
1 marqueur Or
1 bâton de colle UHU
Fils à broder coton DMC (2 marron, 1 orange, 1 rose, 1 vert)
1 fine aiguille à broder
Ciseaux pointus et ciseaux à cranter
1 planche en bois (pour protéger la plan de travail)
1 enveloppe blanche (12 x 18 cm)

1) Préparation du carton :
Plier en 2 une feuille de Canson. La découper pour obtenir une double carte verticale de 11,5 cm de large sur 17 cm de haut.
C’est le carton de dessus qui va être décoré, le carton de dessous étant destiné à la rédaction du petit mot.

2) Le motif principal : le chaton
– A l’aide du papier carbone et sans trop appuyer avec le crayon, reproduire le motif « chaton » à mi-hauteur (positionner les pattes à 10 cm environ du haut de la carte).

– Avec le poinçon, perforer le contour du noeud, du nez et des 2 pattes avant du chaton, en procédant comme l’indique le modèle (alterner un trou éloigné, un trou rapproché…) Gommer ensuite les traces de crayon.

– Puis petite séance de piquage comme autrefois à l’école ! Pour souligner les détails du motif, piquer l’aiguille enfilée de coton DMC dans les petits trous en laissant apparaître les grands points côté endroit, les petits points côté envers. Pour le nez utiliser le fil rose, pour le noeud le fil orangé, pour les pattes le fil marron foncé.

– Avec le marqueur Or : Border d’un trait doré le contour de la tête, le dos et la queue du chat. Dessiner une jolie pelote de laine Or dont le fil rejoint les pattes du minet.
– Avec les ciseaux pointus, évider le haut de la carte.
– Avec les ciseaux à cranter, découper une partie du côté droit pour former l’arrondi.
– Au feutre noir, redessiner la patte arrière, les yeux, les fines moustaches et les détails du museau.

3) Les clochettes :
– A 2,5 cm du bas de la carte, reproduire au crayon une 1e cloche, puis une 2e en la faisant chevaucher légèrement sur l’autre. Perforer leur contour avec le poinçon.
– Puis 2e séance de piquage, dans 2 tons de marron (Chocolat au lait/Chocolat noir) et les stries des clochettes avec le fil orangé.
– Ajouter les petits détails dorés au marqueur. Avec le fil DMC vert, relier les 2 clochettes  par un petit noeud.

4) L’envers de la carte :
SAM_4104 - Copie– Reproduire la silhouette du motif sur la 2e feuille de Canson.
– Découper la forme obtenue en rectifiant au besoin pour qu’elle soit invisible sous la carte. Patience et minutie sont au rendez-vous…
– Coller la silhouette sur l’envers de la carte : les fils du piquage sont ainsi cachés.

 

5) Le carton de dessous destiné au message :
– Le cranter en haut et en bas à 2 mm du bord.
– Cranter le côté droit pour qu’il dépasse d’1/2 cm par rapport au dessus décoré de la carte. Ce petit « dégradé » sera du plus bel effet.

Voilà. La carte est presque achevée.
Il vous reste à écrire près des clochettes, au feutre noir, le traditionnel message de « Joyeuses Pâques !  »

Bien évidemment, vous pouvez choisir d’autres motifs pour créer ce modèle de carte, tout en procédant de la même manière.
A chacun le bonheur d’apporter sa touche personnelle en se laissant guider par son imagination.

Dès que Myjanie eut terminé son bricolage, Fabrice s’approcha d’un peu plus près.
-« Est-ce que je peux voir à présent ?  » demanda-t-il poliment.
– « Bien sûr ! Tiens, prends donc la pose pour une mini séance photos. Je vais te confier mon petit cartonnage. Prends-en bien soin!  » lui murmura-t-elle affectueusement.

SAM_4109 - Copie  SAM_4111 - Copie  SAM_4115 - Copie

Fabrice s’amusa un peu avec les 2 modèles en carton que lui montra Myjanie : le chaton et la clochette lui plurent aussitôt.
Puis il présenta, un peu intimidé, la carte que celle-ci venait de créer. A qui serait-elle destinée ?  Ah, il avait bien sa petite idée à ce sujet…

Elle y avait mis tout son coeur. Une bonne dose de patience et de minutie avait été bien utile également…

Sur la table du séjour, une belle enveloppe blanche était déjà prête à l’accueillir pour la protéger.

SAM_4119 - Copie

Quand Myjanie y glissa la carte, le chaton donna alors l’impression de jouer à cache-cache. Et tout en déroulant innocemment une pelote de laine, il semblait même veiller sur les jolies clochettes pascales…

A bientôt pour d’autres mini récits et de nouveaux loisirs créatifs… en compagnie de Fabrice.

Merci de votre visite.

Myjanie

Broderie pour PAQUES : un drôle d’oiseau

Bienvenue à mes nouveaux visiteurs
et
Bonjour aux fidèles promeneurs de mon blog.

Bientôt Pâques ! Cette année, c’est le 20 avril.DSCN1750GP
A peine 3 semaines pour préparer des petites surprises sympas pour ceux qu’on aime. On y met tout son coeur pour qu’elles deviennent des objets uniques avec cette touche d’originalité qui créera l’étonnement.

 

 

Chaque année pour Pâques, les animaux sont à l’honneur : lapins, poissons, poules et poussins en chocolat notamment se disputent nos faveurs sur les étals des boutiques… Mais rien de bien original d’une année sur l’autre, même si le plaisir gustatif est toujours au rendez-vous.

Myjanie a un peu étudié la question :  il est agréable de s’amuser à « revisiter » cette tradition festive. Fabrice l’a observée pendant ses premiers préparatifs. Il sait qu’elle aura recours cette fois à quelques créations toutes personnelles qui évoqueront Pâques d’une autre manière. Il est curieux d’en apprendre davantage…

Voici une première idée.
Celle-ci évoque les voyages et les destinations lointaines. Myjanie vous propose ainsi la réalisation d’une carte d’inspiration exotique. Vous la joindrez à la petite douceur chocolatée que vous offrirez inévitablement… pour perpétuer la tradition.

Toucan

 

Voilà donc un oiseau … pour le côté « fête pascale ».

Mais pas n’importe lequel !

Il s’agit d’un magnifique TOUCAN, cet oiseau d’Amérique tropicale, dont le nom signifie « bec osseux ». Très léger, ce bec occupe toutefois presque la moitié de la surface corporelle du volatile et lui permet de réguler sa température. D’étonnantes caractéristiques pour un bien bel oiseau !

 

Revenons à la broderie de Myjanie !

Réalisé au point de croix sur toile Aïda 5.5 blanche et souligné de l’inévitable message de circonstance, ce drôle d’oiseau, tout en couleurs acidulées, qui parle d’îles et de soleil, invitera son destinataire à partir vers un ailleurs exotique très chatoyant.
Choisissez une double carte blanche dont l’ovale est évidé.
Glissez-y votre broderie pour la faire apparaître dans la fenêtre ovale.
Collez la broderie avec de la colle en bâton (car elle ne coule pas).
Collez par-dessus un fin carton blanc assorti pour cacher l’envers de la toile.
Mettez sous presse 1 h ou 2.
Un petit mot affectueux rédigé sur l’autre côté de la carte… et c’est prêt.

Une fois les gourmandises dégustées, il restera toujours cette gentille attention brodée avec amour. Placée dans un cadre coloré, elle décorera de bien jolie manière une étagère ou un petit pan de mur oublié.

 

Bonne balade créative et merci de votre visite !

 

Myjanie

 

 

 

 

Une carte de Naissance

Je vous propose aujourd’hui une carte de naissance.
Le choix du matériel est essentiel si vous voulez être satisfaite du résultat :

– une feuille de papier « C à Grain Canson »
– quelques jolies chutes de tissus de coton fin
– un petit morceau de toile Aïda 5.5 (dim : 7 x 4 cm)
– quelques fils à broder Mouliné DMC
– de la colle en bâton UHU
– une paire de ciseaux à cranter

Format 10 x 14 cm

Format de la carte terminée : 10 x 14 cm

1 – Le fond de carte :
Réduire la feuille Canson au format 28 x 20 cm. La plier en 2 pour obtenir une carte de 14 cm de hauteur sur 10 cm de largeur.
Le fond de carte est composé de 2 rectangles de tissu de taille différente crantés sur le pourtour. Le 1er (imprimé : 12,5 x 9 cm) est collé sur le dessus de la carte pliée. Le 2e (écru uni : 11,5 x 8 cm) n’est collé par-dessus le 1e qu’après avoir été brodé.
2 – La déco façon « scrapbooking » :
Oui, mais cette fois, c’est vous qui créez les petits modèles : un body et un canard sont cousus sur le tissu écru : leur pourtour est brodé au point avant avec un fil contrastant, l’aile est brodée au point de tige, le bec et l’oeil sont brodés au point lancé.
La petite phrase d’accueil destinée à Bébé est brodée au point de tige et peut être personnalisée par son prénom.

Des motifs brodés simples et porteurs de tendresse.

Des motifs simples et porteurs de tendresse.

La vignette « petit mouton » est réalisée au point de croix sur de la toile Aïda blanche. Le motif terminé mesure 4 cm x 2 cm.
Une fois brodé à l’aide de la grille ci-dessous, il est positionné et fixé par 2 épingles au tissu uni resté en attente, et souligné d’un point avant sur le pourtour, en prenant bien soin de coudre  les 2 épaisseurs : tissu coton et toile Aïda.
Il reste à effilocher proprement la vignette sur ses 4 côtés, en tirant doucement sur les fils qui la bordent pour obtenir une « frange » de 2 mm d’épaisseur (la régulariser si besoin).

Vignette "mouton" au point de croix

Vignette « mouton » au point de croix : le motif compte 19 pts de long x 8 pts de haut

3 – Le Collage :
Le rectangle de tissu ainsi customisé est collé sur le tissu imprimé.
Mettre la carte sous presse quelques heures (entre 2 gros dicos, par exemple).

Une affectueuse dédicace rédigée dans la page intérieure,
un peu de soi transmis de manière très originale,
pour vivre le partage et la joie d’un heureux événement.
Bienvenue à Bébé !

                           signé        M y j a n i e

 Pour vous aider voici la petite grille « Mouton » …

Modèle reproduit crayons de couleur en mains, comme à l'école...

Modèle reproduit manuellement, comme à l’école…