Les réponses aux petits jeux de la semaine

Coucou les copinettes !
Merci d’être en visite au pays de Fabrice.

1 – Réponse au jeu-devinette proposé dans le précédent billet :
SAMBA – TAMOURÉ – SLOW – FLAMENCO – COUNTRY – SIRTAKI
==>    M A L O Y A

Toutes celles qui ont joué ont trouvé la bonne réponse. Bravo à vous !

Le Maloya est un mot à triple signification : c’est une musique, c’est aussi un chant, et enfin moins connu, c’est également une danse.

Ce type de musique d’origine afro-malgache est né dans les plantations de cannes à sucre de l’île Bourbon (ancien nom de La Réunion). Longtemps interdit, il était pratiqué en cachette, après un dur labeur, et loin des habitations des maîtres colons.

Il s’accompagna de chants exprimant la souffrance et l’âme révoltée des esclaves. Maloya vient du malgache « maloy aho » qui veut dire « parler ».
La danse Maloya émergea ainsi pendant la période esclavagiste (1794 – 1848).

Il existe 2 types de danse « Maloya »:
– celle qui se pratique au cours des cérémonies traditionnelles en l’honneur des ancêtres.
– celle qui participe aux rassemblements de familles et de quartiers, aux moments festifs de partage, et le jour de la Fête du 20 décembre, commémorant l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises. Il existe à St Denis de La Réunion, proche du front de mer et des canons du Barachois,  une place du 20 décembre 1848.

La danse Maloya exprime ainsi à la fois la nostalgie, la joie de vivre et la liberté.
Devenue l’emblème de la culture réunionnaise, elle se perpétue de génération en génération, et fait partie du Patrimoine Culturel et Immatériel de l’UNESCO depuis 2009.

Des musiciens et chorégraphes enseignent le Maloya au Conservatoire de La Réunion, un art émouvant qui fait la fierté des Réunionnais.

Une p’tite vidéo-tutoriel pour  découvrir les 3 pas du Maloya, présentés de manière très sympa et avec beaucoup de grâce. ==>  « Danse ton Maloya ! » : ICI.

Le Maloya est également dansé à Maurice, une autre île de l’Océan Indien.

2 – Tirage au sort pour l’un des 4 lots proposés:

Ont participé au tirage les petits billets ci-contre :

 

 

 

Big Chef a glissé sa délicate menotte dans le « grand sac aux tirages »… et en a sorti un papier plié en 4 :

                               

C’est toi  Martine qui as gagné un des lots ci-contre. Bravo !
Merci de préciser ton choix à Myjanie et ton adresse postale, par mail perso.

3 – Infos-Tutos :
13 robes terminées sur les 26 participations.
Bonne suite et fin à chacune. Pensez à demander la 3e partie du tuto.
Myjanie pense bien à vous et vous remercie encore de votre participation.

A bientôt pour découvrir une tenue nouvelle… en compagnie de nos amis.

Amitiés  ♥ ♥ ♥

Myjanie

 

Un p’tit tour dans la Case aux Réas n° 27

Bienvenue dans la 27e Case aux Réas !

Réalisées d’après les tutos de Myjanie (fiches offertes ou payantes), voici vos jolies compositions tricotées avec coeur et talent. Félicitations à chacune de vous !
Un clic sur les photos pour les agrandir, et un autre clic sur les titres des modèles pour les retrouver dans leur version d’origine.

De Yvette (tricotercrochet.canalblog.com) pour sa poupée Rose :
une combinette estivale d’après le modèle « Fleur bleue » de Swanny.

Très jolie dans ce dégradé de rose fuchsia.
Bravo !

 

Par Katia, pour Anelys (Götz de 32 cm) :
une robe bi-matière d’après le modèle « Aquarelle »de Manuelle :

Une tenue parfaite où chaque détail a été mis en valeur avec goût. Adorable.
Bravo !

 

 

Par Katia, un duo  robe chasuble et polo-gilet d’après le modèle « Coeur de douceur » de Vanina, offert pour la rentrée 2016 :
Des teintes en harmonie, un coeur rempli d’amour  pour une poupette bien gâtée.
Bravo !

                                                        

Et tricoté tout récemment, le gilet asymétrique orné de chiffres d’après le modèle de Gaël (offert pour fêter la rentrée 2017).
Katia s’est amusée à le décorer pour Léo, son mignon Nenuco.
Une découverte  pour elle : la formation des cordonnets pour créer les 10 chiffres sur le pourtour de la base. Bravo !

                                                  

Et voici la version (sans chiffres) réalisée par Nellymat (nellymat.canalblog.com) pour son cher Babakar, tout joyeux de la porter.
Et comme par un heureux hasard, sa petite fille s’est remise à jouer avec ce poupon.
Bravo  !

Brigitte D. nous propose une version « chiffrée » destinée à son ravissant baigneur.
Adorable résultat avec une farandole de chiffres,  très colorée et pimpante.
Bravo !

                                                

Réalisé par Nadia, dans un beau fil chamarré, le gilet asymétrique prend une allure plus « sport »porté par sa belle rouquine : la mignonne n’a plus besoin d’apprendre les chiffres, car « elle les connaît déjà » m’a confié Nadia.
Bravo !

                                                     

Continuons avec Nadia et son adaptation du modèle de la robe à effet boléro de Swanny :
elle l’a réalisée entièrement boutonnée dans le dos, pour sa poupée Wichtel de 32 cm. Bravo !

                                                                

Pour terminer, revenons vers Brigitte D. et sa composition du modèle « Robe Ritournelle » à triple volants créée à l’origine pour Vanina. Très réussie. Bravo à elle !
Brigitte m’a confié :  » Je m’éclate avec les tutos ! »
Un gentil compliment qui fait très plaisir.

 

Voilà pour aujourd’hui. Merci encore à vous toutes.
A bientôt pour d’autres petits défilés entre amies !

Myjanie   ♥   ♥   ♥

Rappel :
– Vous pouvez envoyer vos photos à tout moment dans l’année (modèles réalisés d’après tutos de Myjanie).
Elles sont présentées mensuellement dans cet espace qui leur est dédié.
– Certains tutos de modèles sont disponibles dans le Jardin des Tutos.

 

 

 

P’tite fête au pays de Fabrice

Coucou les amies ! Vous allez bien ?

  • Tout d’abord : Infos-Tutos n°7 :
    Sur les 26 participations : 8 ouvrages terminés…
    8 copinautes n’ont pas encore demandé la dernière étape, mais elles sont encore dans les temps (envoi 2e avancée avant le 30 octobre). Bon courage à vous toutes, et un grand merci pour vos photos. Vos réalisations colorées feront la fierté du défilé qui approche.
  • Et puis… Il en va ainsi…

On n’y échappe pas ! Le temps avance pour chacun(e) de nous…
Eh oui… 1 an de plus au compteur pour Myjanie, en cette belle journée d’octobre !
Cela se fête, paraît-il… Alors … ce sera en jouant…  en dansant… et … en gagnant  !

1) Pour celles qui ont un peu de temps… et qui aiment s’amuser de tout… Myjanie propose un jeu pour danser avec les lettres et les mots :
Voici des « définitions » pour trouver 6 noms de danse.
Ne garder dans votre réponse que la lettre symbolisée par un  ♥.
Vous obtiendrez en 6 lettres le nom d’une danse saccadée, dont les racines sont anciennes, et qui parle de liberté. Sans doute ne la connaissez-vous pas ? Myjanie vous la fera découvrir dans son prochain billet.

(Exemple : Il fait fureur en Argentine  (5 lettres) : – – ♥ – –  ==> réponse : le TANGO  => on garde le N).

1e définition :
En 5 lettres : Symbole du carnaval, danse née dans les faubourgs de Rio. Une journée lui est dédiée: le 2 décembre.
Gardez la 3e lettre  : – –  ♥ – –       =>
2e définition :
En 7 lettres : Traditionnelle à Tahiti, elle est dansée en costume de fibres végétales et soutiens-gorge en … noix de coco! Garder la 2e lettre : – – – – –      =>
3e définition :
En 4 lettres : Pour danser joue contre joue comme Vic, la jeune « héroïne » de « La Boum ». Garder la 2e lettre :  –  –  –      =>
4e définition :
En 8 lettres : Originaire d’Andalousie, au rythme des castagnettes. Inscrite au Patrimoine Culturel de l’Humanité depuis nov. 2010.
Garder la dernière lettre : – – – – – – – ♥      =>
5e définition :
En 7 lettres : En ligne, en carré ou en cercle, cette « danse de pays » d’origine anglaise est très appréciée aux USA.
Garder la dernière lettre :  – – – – – –      =>
6e définition :
En 7 lettres : Créée en 1964 pour Zorba le Grec, elle se danse en cercle ou en ligne, les mains sur les épaules de ses voisins.
Garder la 5e lettre – – – – – –        =>

Réunir les lettres obtenues dans l’ordre des définitions :   ==> ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Vous pouvez proposer votre réponse par commentaire.
Aucune obligation, bien sûr.
Réponse dans le prochain billet de Myjanie.

2) A l’occasion de cet anniversaire, la « P’tite Vitrine » de Myjanie est en fête.
Du 25 au 31 octobre : 10 % de remise sur les ensembles et vêtements dont le prix est repéré par un  ♣.
(La réduction est à déduire du prix indiqué).

3) A gagner également, par tirage au sort, une tenue CreasdeMyjanie à choisir parmi les 4 présentées ci-contre :
– Pour Nenuco (40 cm) : ensemble Baby : brassière/bonnet Béguin/chaussons (1)
– Pour poupée (27 cm) : robe évasée brodée + souliers assortis (2)
– Pour Nenuco (40 cm) : duo débardeur boutonné dos/bermuda crêpe de tergal (3)
– Pour poupée (27 cm) : ensemble liquette/pantalon/bandeau et ballerines (4)
Ces tenues sont visibles dans la P’tite Vitrine.

Inscription jusqu’au vendredi 27/10 (minuit), par commentaire sur ce billet.
(Ce tirage au sort est réservé aux abonnées habitant la France métropolitaine).
Vos commentaires pourront parfois n’être validés qu’en milieu d’après-midi.
Merci de votre compréhension.

A bientôt les amies … et bonne chance  !

Amitiés

Myjanie ♥ ♥ ♥

 

Fabrice et Gaël au … Far West

Coucou !

Fabrice et Gaël ne le savent pas encore, mais ils vont « vivre » une drôle d’aventure dans le Far West profond … de leur salle de jeux !
Sur une petite table,  un pêle-mêle de joujoux : playmobils et accessoires sont à l’honneur.
-« On choisit les personnages, et on invente une histoire. On dirait que çà se passerait au temps des diligences… » propose Gaël qui a sa p’tite idée.
-« Mais nous n’avons pas de diligence ! » répond Fabrice attristé.
-« Choisissons quand même… on ne sait jamais! »
Le clown accordéoniste plut aussitôt à Gaël, tandis que Fabrice opta pour le shérif, redresseur de tort.
Il y avait aussi le professeur et sa mallette, la vieille dame et son parapluie, le médecin et sa trousse, le cocher et son super fouet …

L’aventure pouvait commencer!

                   

Quand Gaël se mit à imiter le bruit des sabots (Cloc… Cloc…), et qu’un hennissement survint… Fabrice en perdit son béret !
                      

-« Quel bel attelage ! » s’écria Gaël.
-« Il vous manque l’essentiel, les p’tits gars. Et le voici ! » dit Myjanie en avançant sa main.
-« Ah oui, le bandit ! » dit Gaël.
Fabrice, un peu déboussolé, se contenta de récupérer l’inquiétant bonhomme.
                             
Gaël proposa d’imaginer un long voyage en diligence.
-« En avant! Aidons à charger les marchandises et les bagages de nos voyageurs ».
                     

-« Allez, dis-leur de monter ! » déclara Gaël.
-« Prenez place madame » dit Fabrice, « et vous aussi messieurs. Nous nous occupons de tout ».
                    

Le signal fut donné, et la diligence s’éloigna de la ville,  prenant ainsi la direction….
-« de Colorado Spring! » lança Gaël (comme dans ce vieux film, Rio Bravo , je crois, pensa-t-il).

La route était poussiéreuse et malaisée. La vieille dame s’accrochait inutilement à son parapluie, tandis que le shérif veillait, le fouet dans une main, les rênes souples dans l’autre, et la crosse de son fusil près de lui. La bonne humeur du clown qui partageait son siège fut vite contagieuse.
-« Si tu nous jouais un p’tit air d’accordéon! » demanda-t-il (et Fabrice se piquant au jeu, prit alors la voix du cocher).

Au bout de quelques miles, la vieille dame voulut se dégourdir les jambes et se désaltérer. Le shérif lança vers ses chevaux un immense « Ho ! » et l’attelage s’arrêta.
Mal lui en prit car … un coup de feu retentit à l’entrée du canyon. Surgissant d’une masse rocheuse, un bandit de grand chemin apparut, foulard sur le nez, pistolet menaçant à la main, et … cartouchière bien fournie!
-« Sortez tous, et pas un geste! » (çà ne rigole pas au Far West  des loupiots!)

                 

Son butin semblait bien maigre: des étoffes et des rubans, un baril de rhum…
Il fouilla partout, même dans le coffre arrière, tenant en respect les voyageurs médusés.
                       

-« Toi, là ! qu’y a-t-il sous ton siège ? » lança le bandit en pointant son pistolet vers le shérif. Celui-ci extirpa une étrange mallette. Le professeur se mit à crier, tandis que le bandit maugréait de contentement en découvrant son contenu.
         

-« Les pépites d’or ! Il faut faire quelque chose! Ce shérif est trop trouillard » pensa Gaël.
Comme surgit de nulle part, un petit amuseur s’avança discrètement, échappant à la surveillance du malfaiteur, trop occupé à lorgner les brillantes pépites.

Dirigé par Gaël, il avança lentement, le nez rouge à souhait, son accordéon en bandoulière, les mains prêtes à s’agiter sur les touches de son instrument.
                          

Soudain, une sonorité inhabituelle et une énorme vibration s’élevèrent, meublant le silence d’une musique entraînante qui surprit et déstabilisa  le bandit … qui en lâcha de peur son pistolet. Le premier à s’en réjouir fut le propriétaire de la mallette !

                          

-« Ficelons-le, tant qu’il est à terre! » cria le shérif (Fabrice prenait son rôle très au sérieux).

On lui retira son foulard. Le malfrat fut ligoté et monté sur l’un des chevaux de l’attelage, pour une reconduction « expresse » vers la prison la plus proche.

Les héros, grimpés sur l’impériale de la diligence, furent fêtés pour leur grand « self control ».

Ne dit-on pas que la musique adoucit les moeurs et que ses bienfaits sont reconnus en toute occasion ?

Nos deux galopins se lancèrent un clin d’oeil complice… trop heureux d’avoir passé un moment magique au pays des brigands de pacotille.

♥    ♥  ♥ 

Pour cette saynète, Fabrice portait son ensemble 4 pièces « Choco-Passion » :

  • Une blouse (type sarrau) fermée dos par 5 boutons, réalisée en 2 parties : un empiècement plat rayé commencé par le bas, et une base Jersey agrémentée de torsades ajourées et de décos crochetées à boutons.
    Ht 18,5 cm / Pourtour base 34,5 cm/ Tour poitrine 30 cm.
  • un pantacourt avec torsades sur les côtés, et ceinture élastiquée à coulisse.
    Ht  14 cm/ Tour taille (26 à 32 cm)
  • un béret bicolore à queue : Ht 15 cm/Tour tête 36 cm
  • une paire de souliers (« salomés ») : 6 cm x 2 cm

Ce modèle spécial Nenuco est visible dans la P’tite Vitrine de Myjanie.

Gaël était vêtu de son gilet asymétrique et d’un pantalon vert anis (ensemble « trompe l’oeil »).

En vous remerciant d’avoir suivi cette attaque de diligence – exprimée sans violence et dans la bonne humeur – Myjanie vous donne RDV prochainement pour d’autres partages tricotés au pays de ses loupiots.

A bientôt !

Amitiés

Myjanie   ♥  ♥  ♥ 

 

Vous avez dit « Aérienne » ? Voici l’amie Perle.

Coucou les amies !

Le défilé Stylistes 2017 de Pipiou vient d’ouvrir ses rideaux. Pour assister au spectacle, c’est Ici.
Myjanie vous présente quelques détails de sa composition réalisée sur le thème  :  « Robe papillon aérienne ».

Voici les montages qu’elle a fait parvenir à l’amie Pipiou.

                         

Une création inhabituelle nommée  « JUNONIA », clin d’oeil à ce papillon originaire de l’océan Indien (Madagascar, La Réunion), d’une intense couleur bleue des mers du Sud.

1 – Branle-bas dans le grenier aux trésors, ce jour-là, Myjanie venait de tirer à elle le carton aux souvenirs.
Une mignonne (un peu défraîchie tout de même) se présenta à elle, jadis nommée Perle, sans doute ses longs cheveux blond platine y étaient pour quelque chose ! Une miss de 29 cm qui ne demandait qu’à revivre le temps d’un podium… ou un peu plus… qui sait ?

Opération nettoyage et shampooing (des restes d’élastiques collés d’une queue de cheval oubliée…), une mise en plis (oui… oui, avec de mini bigoudis prêtés par Vanina !) et la belle fut digne de faire partie du projet.

2 – Ce début de mise en beauté stimula Myjanie.
« Aérienne »… « Papillon »… Le déclic ne se fit que plus tard, les neurones ayant décidé de se mettre au travail.
Une certitude : Un papillon serait brodé sur du tissu.
Petite recherche dans un carton spécial : une immense largeur de tissu blanc, un crêpe de tergal digne d’une princesse dans lequel elle découpa la largeur désirée.

3 – Puis tout s’enchaîna: la couleur des broderies, de l’organza qui borderait la robe… et la mise en forme du bustier asymétrique, à même le corps de Miss Perle. Myjanie voulait créer une robe facile à retirer (fermée sur le côté par une bride et un bouton).

4 – La base ajourée fut réalisée aux aiguilles dans un point à mailles rabattues imitant la dentelle.  Une ceinture turquoise s’ajouta à la taille (qui accueillit plus tard un ruban satin), un point coquille crocheté à la base …
                  

et vint le tour du double volant d’organza cousu sur l’envers qui accentua le mouvement asymétrique donné à la base.
    

Une transparente légèreté semblait naître peu à peu de ce volant vaporeux.
-« Un petit côté aérien se dessine peu à peu » se demandait Myjanie inquiète.
5 – Place au papillon !
Au départ, un simple papillon en carton, mais pas aux bonnes couleurs. Pas grave ! Il allait servir de modèle, car ses dimensions correspondaient bien à ce que voulait Myjanie.
Croquis sur papier calque, transfert sur le tissu, et l’instant broderie commença au point de tige pour les contours, au point lancé pour le relief des ailes.

                       

Celles-ci terminées, Myjanie doubla le papillon de percale, et réalisa une chaînette brune pour le corps qu’elle fixa à points invisibles sur l’envers, et compléta avec les antennes et des perles turquoise collées.

                                

Après avoir longuement hésité… « Junonia » s’aventura sur la jupe de Perle, et se posa près de la mini gerbe en organza que Myjanie venait de coudre. C’est lui qui avait ainsi décidé … tandis qu’elle se démenait à  jouer du crochet pour confectionner le dernier accessoire de sa Miss : un béret tout rond, turquoise et argent, bordé d’un point coquille blanc.

La demoiselle s’entraînait déjà à tenir son petit sac à 2 anses, insouciante et légère,  presque « aérienne », ben … oui !
                   

Un collier de pierres turquoise, une paire d’escarpins blancs… il manque…
-« Ooh… ben il manque mon APN, pardi ! » s’exclama Myjanie.
Et elle invita sa belle à prendre la pose.

-« A présent, c’est mon tour ! Je suis fourbue ! Je vais également faire une belle et longue … pause !! »
-« Ah… parce que toi-aussi tu veux prendre la pose ?  C’est pas sérieux Myjanie! » déclara Big Chef tout sourire, en pénétrant dans le salon.
Et derrière la porte, se tenaient les loupiots. Ils riaient à en perdre le souffle !
-« Comme ils sont drôles aussi ces grands… quand ils veulent ! »

Merci de votre visite au pays des garnements de tous âges !

Myjanie vous dit à bientôt pour d’autres partages…

… et la continuation du tuto suivi « Carnet de bal » (pour 26 d’entre vous).
NB : Les inscriptions au tuto n°7 sont closes à présent. L’accès à la 1e partie n’est donc plus possible.

Pour participer à la Case aux Réas d’octobre, merci d’envoyer vos photos toujours appréciées. Elles seront mises à l’honneur très prochainement.

Amitiés

Myjanie     ♥    ♥    ♥

 

 

La tenue « Choco-Passion » de P’tit Fabrice

Bonjour les amies ! Vous allez bien?
Pour Fabrice tout baigne.

Il termine de se vêtir.  Un coup d’oeil à son pantacourt à coulisse qui reste bien en place grâce à son élastique  à la taille. Et pourtant le chenapan est du genre remuant, c’est bien connu !

-« Allez, montre-nous donc ta jolie blouse ! Tu n’es pas en retard pour le béret … déjà savamment incliné sur ta tête blonde ».

Le petit bonhomme ne demande que cela : être admiré, et flatté pour sa nouvelle tenue. En fait, il n’y est pour rien. Il a juste choisi les deux couleurs : un marron « choco » et un jaune profond, couleur des fruits de la passion.


Son haut rappelle les petits sarraus d’antan, par la forme de son empiècement plat.
Comme il est fier de le porter, et le « Youpi » brodé est le bienvenu pour traduire toute sa joie.

De nouveaux joujoux l’attendent sur la table. De loin, il les découvre, comme posés là par une main nostalgique… La malle aux trésors recèle d’étranges choses parfois.

 

Il observe … il touche ses drôles d’objets qui ont leur histoire.
-« Oh, quel super cheval doré ! Des voitures aussi, et … mais comment appelle-t-on çà ? »se dit-il.
                                 

-« Tu ne connais pas ? C’est une diligence » répond Myjanie qui surveille les réactions de son petit lascar.

                                                              

-« C’était autrefois un moyen très utilisé pour transporter les personnes, les marchandises, le courrier…  Il fallait parcourir de longues distances sur des routes pas toujours faciles …

-« Oui, je vois des petites valises, des malles, des bagages sur le toit de la « déligence »…
-« Diligence… Fabrice. Les voyageurs s’installaient à l’intérieur, et le cocher conduisait l’attelage qui pouvait se composer de plusieurs chevaux. Ici, il n’y en a qu’un seul, comme tu vois ».
                                

-« Et si le voyage était long… le pauvre cheval devait arriver bien fatigué ! » s’étonne Fabrice.
-« Il existait des stations de relais, et l’équipe d’attelage pouvait être changée ».
-« Ouf… Tant mieux. Et les gens dans tout çà ? Ils passaient la nuit dans ces relais et repartaient le lendemain? »
-« Tu as tout compris ».

-« Est-ce que c’était dangereux de voyager ainsi? » demande Fabrice un peu inquiet.

-« Oh oui, car souvent les diligences faisaient beaucoup d’envieux, pour ce qu’elles transportaient. Des objets de valeur, des bijoux, de la nourriture, des pièces d’argent, de la poudre d’or, des pépites… »

-« Des pépites d’or !  » s’exclame Fabrice les yeux brillants  de curiosité.
-« C’est sous le siège du cocher que se trouvait le coffre destiné à préserver ces objets. Le pauvre cocher en était le gardien, parfois aidé par un tireur et son fusil pour décourager les plus téméraires. En Amérique, au temps de la ruée vers l’or, les attaques de diligence étaient monnaie courante… si j’ose m’exprimer ainsi » ajoute Myjanie. « C’était l’Ouest sauvage, le Far West… »

Des pas dans l’escalier … L’ami Gaël se présente. Myjanie en  profite pour s’éclipser.
-« Eh bien, quoi de neuf chez toi ? demande Gaël. Tiens! Une diligence ! »
-« Comment çà ?  Toi, tu connais les … déli…euh…diligences ? »
-« Sûr ! J’en ai vu dans mes livres sur le Far West, les grands espaces… »

 

-« Ah ! » dit Fabrice interloqué. « Mais, dis-donc, que caches-tu sous ton bras ? » ajoute-t-il pour changer de sujet (car visiblement Gaël est bien documenté sur ce thème).

Et Fabrice se met à tourner autour de son frère pour mieux deviner… la « cachoterie » en question !
                    

-« Myjanie a préparé un jeu  pour nous deux. Après les filles, c’est à nous d’être à l’honneur! » déclare Gaël tout content.
-« Chouette ! » lance Fabrice en esquissant une pirouette, puis un savant pas de … Madison sur le « grand M » du parquet.
                                                         

(A suivre… dans un prochain billet).

La tenue « Chocopassion » se compose d’un béret, d’une blouse bicolore avec déco torsades ajourées, d’un pantacourt et d’une paire de « Salomés » assorties. L’ensemble sera présenté plus en détails très bientôt.

Le gilet de Gaël est présenté ICI et ICI.

A bientôt pour retrouver nos 2 loupiots très affairés, et nos autres RDV de la semaine à venir.

Merci de votre balade au pays de Fabrice et pour vos aimables commentaires.
Excellent WE !

Amitiés

Myjanie     ♥       ♥

 

Et pour Fabrice un pantacourt … à coulisse !

Bonjour les amies !

INFOS-TUTO n° 7: « Carnet de Bal » (Robe « Madison »):  ICI
A ce jour :

28 participantes / 11 ont demandé la 2e partie /3 en sont à la 3e étape/ et 1 … a déjà terminé. Oups !
Mais pas de précipitation ! Myjanie attend les autres avancées (1e étape), en espérant que tout se passe au mieux pour vous dans la découverte de ce modèle très agréable à réaliser.

Les inscriptions sont encore ouvertes, avec retour de la 1e avancée avant le 17 octobre.
La 1e étape est tout à fait réalisable en moins d’une semaine.

◊        ◊         ◊

Et pour se détendre un peu… une petite présentation par l’ami Fabrice.

-« Il serait temps quand même ! » s’écrie Fabrice.

-« Eh bien … Tu as un problème ? » répond Manuelle étonnée.
-« Tu parles d’un problème ! Ces temps-ci, il n’y en a que pour vous les filles ! Une robe à volants ici…, une robe à doudou pour Fanette, une autre à bavette pour Swanny … »

-« … euh, je rectifie tu veux dire une robe à plastron » dit Manuelle un peu agacée. « Enfin, pour ma part, depuis 3 mois, je ne vois rien venir. Pas de petite robe d’automne! »

-« Hum! Bon… Je reviens à ma tenue réalisée pendant l’été, couleur soleil  et glace au chocolat »…

Mais le galopin se tait tout à coup, car Myjanie lui a fait signe de venir.
-« On rouspète, on manifeste… C’est bien le moment ! J’allais juste te dire de… »
-« oh… me dire quoi ? » s’impatiente Fabrice.
– … « d’enfiler ton pantacourt tout neuf, pour le dévoiler à nos amies tricoteuses ».

-« C’est vrai que tu aurais dû le présenter plus tôt, mais la rentrée a joué les trouble-fête et nous avons eu d’autres priorités, comme le gilet à chiffres, pour une rentrée bien calculée, et l’ami Gaël a été heureux de parader à son tour ».

Ce pantacourt suit le modèle habituel, avec une arête centrale, un point à torsades ajourées…

Mais il réserve cette fois une petite innovation.
Il est bon de se balader sur les sites amis, où l’on découvre des trucs et astuces sympas.

Myjanie a ainsi remplacé  la ceinture à trous-trous et son lien à nouer par une coulisse dont la technique était amusante à tester. Merci à la généreuse Laramicelle qui a présenté cette astuce dans un tuto offert dans son billet du 17/8/2017 ( ICI).

Myjanie a réalisé une petite coulisse invisible sur 2 rangs, une pour le devant et une pour le dos.
Elle a cousu les 2 éléments du vêtement (aux entrejambes et aux côtés).
Elle a glissé un élastique fin dans les coulisses de la ceinture dont elle a ensuite fermé les ouvertures par quelques points.

La preuve en images… si cela vous tente.

             

Voilà !  Testé et adopté ! Ni vu… ni connu, l’élastique !
Et un panta plus facile à enfiler pour l’ami Fabrice (qui te remercie également, Michelle !)

La tenue complète « Choco-Passion »sera dévoilée dans un prochain billet.
Fabrice sera nouvellement habillé … de la tête aux pieds ! Le chenapan n’aura plus de raison de manifester son mécontentement !!

D‘autres RDV avec le pays de Fabrice :
– Un défi Styliste « aérien qui papillonne » (après le 16 octobre)
– La « Case aux Réas » d’octobre (merci d’envoyer vos photos sur la boîte mails de Myjanie, et pas sur l’adresse de son blog qui ne peut recevoir de photos).

… et d’autres partages encore pour s’amuser et se détendre entre nous.

Merci pour vos commentaires motivants…
… et bienvenue aux nouvelles abonnées.

A bientôt, les amies copinautes !

Amitiés

Myjanie    ♥    ♥    ♥

Deux filles au rythme du madison … (tuto n° 7)

Salut les amies !

Le tuto suivi n°7 est lancé depuis le 3 octobre
===> Inscriptions avant le 17 octobre.

Pour celles qui ont manqué la diffusion du billet, toutes les infos sont détaillées ICI.

Déjà la réception des premières avancées, dans de jolis contrastes de couleurs, et selon vos commentaires les accompagnant, du plaisir à réaliser le modèle. Cela fait chaud au coeur. Merci beaucoup.

Allez ! Une petite saynète pour garder le rythme… et

… retrouver Marie-France toute heureuse que Swanny lui ait permis d’essayer sa nouvelle robe « Madison ».
La belle d’antan papote avec sa poupée de porcelaine.

 

-« Crois-tu que je saurai aussi, ma petite danseuse ? »
-« Et pourquoi pas? As-tu essayé au moins une fois ? »
-« Jamais! Et pourtant cette danse est bien de mon jeune temps ! »

 

-« Je vais te montrer. Suis bien le « grand M » sur le plancher… et regarde-moi aussi! »

 

Marie-France se surprend à aimer ce nouveau pas à 4 temps. Elle y met tout son coeur, ses fines jambes esquissent les premiers pas… la première barre du M est « faite »…

                  

Oups ! pas encore dans le rythme, mais en revanche, la petite mignonne à ses côtés est amusante à voir,  mais pas facile à imiter !

Hop ! il faut sauter en tournant d’un quart de tour… C’est sans doute le moins aisé à faire…

-« Oh… j’ai failli tomber s’écrie Marie-France. Je crois que je vais remettre à plus tard la suite de mes exploits. Qu’en penses-tu, ma danseuse ? »
-« Oui, et Swanny te montrera comment rester dans le rythme. Tu sauras apprivoiser le Madison comme une « pro », avec un peu de pratique quotidienne !! » semble lui répondre la danseuse de porcelaine.

Quelqu’un arrive, et … c’est justement Swanny.
-« Alors, Marie-France, tu parles toute seule ? Je ne vois personne avec toi ! »
-« Eh bien… euh… c’est un peu le début du radotage,  tu vois.  J’essaie d’apprendre à danser le madison, mais les pieds ne suivent pas toujours ce fameux grand M ».
-« Oh, tu verras d’ici 2 ou 3 jours, tu le danseras encore mieux que moi. Regarde mes pieds… et mes jolies chaussures pour la circonstance, assorties à la robe que tu portes. »
-« Des petites « Salomés » à 3 couleurs ! Elles sont très belles. Bon, allez ! Je regarde tes pieds ! »

Swanny grimpe sur la table.  En chantonnant d’une voix claire, elle agite ses pieds, exécute une barre, deux barres du grand M …

                                  
-« Hop ! de l’autre côté aussi, et un quart de tour a dit Myjanie.  Oh, zut ! J’ai dû oublier un pas… Je ne suis pas encore au point pour le défilé de novembre. Il va falloir que je m’entraîne sérieusement! » déclare Swanny un peu gênée.

-« RDV dans quelques jours pour voir si on a progressé! » ajoute Marie-France perchée sur le banc de la salle de jeux.

-« Comme ma robe te sied bien. On dirait qu’elle a été réalisée pour toi » dit alors Swanny.
-« Eh oui, comme la robe « Azalée » ou la robe « Désir d’ailleurs« … Elles nous vont bien à toutes les deux. On ne se ressemble pas, mais on a un peu la même stature. C’est chouette de partager ! »

Rappel des mensurations de Marie-France :
Stature 42 cm / Long torse 11,5 cm / Tour de buste 28 cm
Tour taille 25 cm/ Hanches 29 cm/ Ht épaules aux genoux  22 cm

Si vous avez une poupée plus grande, il est possible de rallonger aisément la partie jupe.
Ici, la robe est un peu plus courte pour Marie-France, mais l’allure du modèle est la même sur les deux poupettes.

N’hésitez pas à rejoindre l’équipe des tricoteuses.
Swanny et Marie-France vous y invitent au rythme de leurs pas.

A bientôt les amies !
Amitiés

Myjanie    ♥    ♥    ♥

 

 

 

 

 

 

Tuto Suivi n° 7: un lancement qui a du rythme !

Bienvenue à vous !
C’est le lancement du tuto suivi n°7  !
L’automne fait tournoyer ses feuilles, la luminosité décline, mais…Myjanie annonce bonne humeur et couleur pour ce nouveau RDV entre copinautes tricoteuses.
Le thème qu’elle a choisi cette fois a inspiré de nombreux films cultes (Flash Dance, Dirty Dancing, Les parapluies de Cherbourg, West Side Story, Singing in the rain…), des chansons célèbres (le bal à papa, la valse à mille temps, la lambada…), des musiques inoubliables (le boléro de Ravel, les valses de Strauss…). Vous l’avez deviné ?
Ce nouveau tuto met la DANSE à l’honneur.
Le tuto N° 7  se nomme donc « Carnet de bal ».

Swanny vous présente sa robe « Madison », une tenue qui virevolte, pour être « la plus belle pour aller danser ».
Madison est un joli prénom d’origine germanique (souvent devenu Madi), qui évoque surtout une danse des années ’60 originaire de Philadelphie. Elle arrive en France en 1962, et invite à danser « en ligne » pour faire « le Grand M. » Elle fait alors « bouger » tous ceux qui ne dansent pas habituellement.

Voulez-vous accompagner Swanny pour son premier bal ? Regardez ! Elle s’entraîne déjà pour une chorégraphie du « Grand M » … très spéciale !


(Un clic sur la galerie photos)…

Ce modèle est proposé pour les poupées de type Nenuco de 40 cm (et autres de gabarit similaire).
Dimensions du modèle fini :
Ht 21 cm/ Ht corsage 9 cm/Tour sous-poitrine 28 cm/ Pourtour base 57 cm

Description :
Tricot et un peu de couture seront à l’honneur pour cette robe à 3 couleurs.
Elle se compose d’un corsage au point de mailles glissées avec plastron ajouré sur le devant, et d’une jupe à taille haute qui s’évase en panneaux à godets ajourés, et se termine par une frise fantaisie.
La tenue est fermée sur le devant par 4 boutons/4 brides.
Le point à mailles glissées n’est pas un Jacquard. Il n’utilise en effet qu’une seule couleur par rang. Vous serez étonnées par son joli rendu et sa simplicité d’exécution.
Cette fois, pas de customisation imposée ! Mais celles qui le veulent pourront personnaliser la tenue ou la compléter par un accessoire de leur création (facultatif).

Matériel (pour gabarit Nenuco) :
– 1 pelote de fil de base (ici rouille : 30 à 35 g, Caline de B. de France, 50 g = 180 m env.)
– 2 laines contrastantes (15 g chacune, ici vert et violet). Eviter les fils chinés qui ne donneront pas le relief et le contraste recherchés.
– aiguilles 2 ½, 3 et 3,5 (aig. circul. n° 3 facultative).
– navettes/bobinettes
– 1 aig. à laine à bout rond, 1 aig. à coudre, des épingles, fil à coudre.
– 4 boutons plats
Prévoir davantage de laine et des aiguilles plus grosses si la robe est destinée à un gabarit supérieur.

Inscriptions dès aujourd’hui (demande à déposer par commentaire sur ce billet) pour toutes les abonnées à ce blog.
Pour celles qui désirent s’abonner (et recevoir les avis de post de ce blog) : un clic en bas à droite de la page d’accueil, sur Suivre +.  Bienvenue à elles !

Une réalisation sur 5 semaines et en 3 étapes :
Etape 1: du 3 au 16 octobre inclus  ==> la jupe
Etape 2 : du 17 au 29 octobre inclus  ==> le corsage
Etape 3 : du 30 octobre au 8 novembre inclus  ==> la fin du corsage et l’assemblage .
(Congés de Toussaint du 21 oct. au 5 nov., mais l’envoi des tutos continue pendant les congés).

Dès la fin de chaque étape, vous pouvez demander à recevoir la suite (sans attendre la date de l’étape suivante).
Après chaque partie réalisée, merci d’envoyer une photo de votre avancée  en utilisant la boîte mails de Myjanie (et pas son adresse blog qui ne peut recevoir de photos).
Quand votre réa est terminée, merci d’envoyer par mail avant le 9 novembre :
♥   1 photo de la robe seule et 1 photo de la robe portée par votre poupée.
♥  Merci de préciser : le nom de votre poupée et le nom donné à votre réalisation.
Pour rester dans le thème annoncé, vous choisirez un nom ou une expression qui évoque ce monde artistique (danses  d’hier ou d’aujourd’hui, issues de nos régions ou d’ailleurs, rythmées de bonne humeur ou émouvantes et nostalgiques…)

Merci de respecter les dates indiquées, pour un défilé des petites robes prévu vers le 11 novembre.

Pendant cette réalisation en commun, n’hésitez pas à contacter Myjanie si vous êtes en panne, si vous avez un souci, un doute … Un coup de pouce est toujours le bienvenu.

Une dernière précision pour le bon fonctionnement de ce 7e tuto suivi:
Myjanie vous remercie de ne pas publier vos avancées ni vos ouvrages terminés sur vos blogs, Facebook, etc…  afin de garder votre composition secrète jusqu’au défilé, pour un effet surprise plus attrayant.
La participation à ce tuto suivi implique l’acceptation de ce règlement convivial.
Merci d’avance.

Chères copinautes, il vous est possible de relayer cette Info-Tuto n° 7  ?
C’est très gentil à vous, et d’avance un grand merci.

Le signal est donné!
Une immense « chenille » rythmée et conviviale s’apprête à voir le jour, grâce à vous !
A très vite… pour demander votre participation.

Amitiés

Myjanie   ♥     ♥