Une carte postale de la Bretagne romantique

Bonjour les amies !
La rentrée est faite… mais les souvenirs de vacances sont encore présents.
Myjanie vous propose de les partager avec vous. Voici un aperçu en images de son petit séjour en Bretagne.
Cinq jours de découvertes enrichissantes en famille, pour le bonheur de chacun.

Voici une carte de la région concernée.

1ère étape : Combourg.

Cette petite cité de charme et de caractère nous accueille sous un soleil généreux, alignant ses jolies demeures médiévales à pans de bois, aux détails sculptés et aux noms évocateurs: la Maison de la Lanterne, la Tour du Pendu, le Relais des Princes, la Maison de Ste Barbe …

la Maison des Templiers, avec en façade, ses têtes grimaçantes…

                                      

C’est jour de marché, et l’animation de la rue principale en témoigne, tandis que nous nous frayons un chemin entre les étals des commerçants pour remonter jusqu’à l’église Notre Dame.

Ce monument néo-gothique (fin 19e), reconstruit en 28 ans sur l’emplacement d’une ancienne église du 13e, dresse son majestueux clocher de 50 m de haut (+ sa flèche de 20 m) ! A l’intérieur, 4 chapiteaux romans ont été conservés, cohabitant harmonieusement avec de superbes vitraux aux couleurs éclatantes.

                             

A l’autre bout de la rue, la silhouette de la forteresse médiévale (12-15e s.) offre ses donjons et remparts sur fond de ciel azur, construite à l’origine pour assurer la défense de la ville de Dol et l’indépendance de la Bretagne.

 

 

A l’angle d’une maison de pierre, une douce statue de Ste Anne retient notre intérêt.

 

 

 

Nous dépassons le château (sa visite sera pour plus tard), et parvenons à la place Chateaubriand. L’Hôtel du Lac confirme le décor. La statue de François-René de Chateaubriand attire tous les regards, tournant le dos à ce château où l’écrivain passa une partie de son adolescence.

               

Dans ses « Mémoires d’Outre-tombe« , il immortalisa ce lieu qui le marqua profondément : « C’est ici, dans les bois de Combourg, que je suis devenu ce que  je suis. »

Le château domine la cité et se mire dans les eaux de l’étang en contre-bas, que Chateaubriand nomma ensuite « le lac tranquille. »
« Le soir je m’embarquais sur l’étang, conduisant seul mon bateau au milieu des joncs et des larges feuilles flottantes du nénuphar. Là se réunissaient les hirondelles prêtes à quitter nos climats. Je ne perdais pas un seul de leurs gazouillis… »

L’allure romantique de sa silhouette nous invite à traverser la Chaussée Durfort pour le contempler depuis l’autre rive de l’étang.

Sur la berge verdoyante, des enfants jouent, éparpillant leurs rires… Le décor est planté : un pique-nique s’impose pour reprendre des forces. La vue imprenable sur le monument emblématique de Combourg, « Berceau du Romantisme », est un vrai bonheur partagé.

 

Une promenade à l’ombre des douves du château, et la découverte d’une partie de l’immense parc nous permet d’attendre l’heure de la visite. On y rencontre même des arbres étonnants à l’allure sculpturale, que l’imagination de chacun s’amuse à interpréter…

 

                

-« Pas de photos à l’intérieur du château » annonce gentiment la guide, passionnée et … passionnante !
Sa présentation est ponctuée de références et détails intéressants sur la vie à Combourg et l’austère adolescence du jeune Chateaubriand. C’est dans cette demeure glacée, entre un père taciturne et sévère et une mère mélancolique, qu’il vécut deux années mornes et tristes avec sa soeur aînée Lucille.
Nous pénétrons dans sa minuscule chambre. « J’étais niché dans une espèce de cellule isolée, au haut de la tourelle de l’escalier qui communiquait dans la cour intérieure aux diverses parties du château. » (Mémoires d’Outre-Tombe).

Des marches, des coursives… et du haut des remparts, des échappées belles sur la campagne environnante récompensèrent nos efforts. L’étang de Combourg, élément magique de ce décor, semble encore empreint du souvenir de l’écrivain sensible et torturé.

 

Notre 2e halte est l’ancienne ville épiscopale de DOL de Bretagne.
Sa cathédrale-forteresse avec archères et canonnières est étonnante. Sa façade massive (gothique breton fin 13e) est dotée d’un porche d’entrée à bardeaux. Sur le parvis, une barque en granit rappelle l’arrivée au 6e s du fondateur de la cité, le moine Samson.

                    

L’intérieur majestueux révèle ses trésors : sur un côté de l’autel, une représentation touchante du moine Samson.

L’une des chapelles nous dévoile une curiosité unique en France, qui garde encore son mystère: la découverte d’un puits intérieur, relié à un 1e puits extérieur par une galerie qu’alimente une source unique (trop risqué pour prendre une photo !)

Le centre historique de Dol est un musée à ciel ouvert. La Grande-rue-des- Stuarts (du nom de cette famille d’origine doloise qui régna sur l’Ecosse, l’Angleterre et la France) nous offre ses maisons colorées à pans de bois, à porches et à piliers, dont les noms curieux nous interpellent : « Maison du porche au pain » qui évoque le riche passé commercial de la cité…

… ou la « Maison des petits palets » aux belles pierres apparentes, l’une des plus anciennes de Bretagne.
                                 

La balade se poursuit, au gré de nos découvertes : l’Hôtel Grand Maison témoigne du passage d’hôtes illustres. En 1836, V. Hugo et sa compagne, l’actrice Juliette Drouet, y descendirent. A l’angle, le buste en pierre représentant Chateaubriand évoque un fait historique plus étonnant : la cathédrale et l’église de Dol étant indisponibles pour accueillir le cercueil de l’écrivain en cours d’acheminement vers St Malo, celui-ci fit « escale » le 17 juillet 1848 … dans la remise de cet hôtel.

Nous regagnons notre voiture en empruntant la promenade Jules Revert qui suit les douves et les contours des remparts, agrémentée de passerelles dans le style 19e.

Nous arrivons à St Marcan. Juste une bonne crêperie pour terminer la journée ! Nos hôtes nous en conseillent une qui se révéla tout à fait agréable et dont les galettes artisanales nous permirent de nous rassasier dans une ambiance typique et conviviale.

Le proverbe ne dit-il pas : « Après l’effort… le réconfort  » ?

 


Pour clore ce billet en vous remerciant de l’avoir suivi, Myjanie vous présente FANETTE, sa petite dernière, gambadant dans les pourpiers en fleurs. Son air mutin et malicieux, sa chevelure bouclée, son petit gabarit… ont fait qu’elle a été aussitôt adoptée par l’ensemble des loupiots !!

Une tenue nouvelle lui a été tricotée dès sa venue. Mais çà… c’est le sujet d’un autre billet !

Myjanie vous donne RDV pour d’autres découvertes de vacances :
2e journée : Une « Merveille » pas comme les autres !

Elle n’oublie pas ses travaux d’aiguilles. Elle en a quelques uns à vous présenter, réalisés pendant l’été.

Amitiés

Myjanie    ♥   ♥   ♥

Publicités

28 réflexions sur “Une carte postale de la Bretagne romantique

  1. Bonjour,
    Pour un jour de rentrée c’est un bon cours d’histoire qui nous accueille. Ah !! Si tout les maitres et professeurs en faisaient autant il y aurait sans doute plus d’attention pendant ce cours.
    Très belle ballade avec de bien jolies photos, on se croirait en ta compagnie.
    Le réconfort après l’effort est justifié car ce n’est pas de tout repos.
    Bienvenue a ta charmante petite Fanette.
    Bisous

    • Bonsoir Martine,
      Contente de t’avoir « entraînée » à mes côtés pour cette promenade virtuelle.
      Merci pour tes généreux compliments qui font toujours bien plaisir.
      Fanette te dit à bientôt.
      Bisous et belle soirée !
      Myjanie

  2. Merci pour cette visite très enrichissante et remplie d’anecdotes .
    La petite Fanette est potelée et souriante à souhait
    La famille s’agrandit d’ une petite sœur et je pense que tu as commencé une jolie tenue pour l’accueillir
    Gros bisous Myjanie

    • Toute mignonne et « rondouillette » à souhait. Sa tenue et ses chaussures sont prêtes depuis juillet !
      Elle attend pour les présenter.
      Merci de ta visite.
      Bisous
      Myjanie

  3. Bonjour ,

    Merci pour cette promenade : photos et guide-conférencier compris .
    Bienvenue à ta petite dernière qui a déjà trouvé sa place au milieu de tous tes loupiots .
    Amitiés.

    Isabelle

    • D’autres balades sont prévues, si cette 1e journée de marche ne t’a pas trop fatiguée.
      Merci pour ta gentille visite. A bientôt !
      Amitiés
      Myjanie

  4. Merci pour la visite très enrichissante c’est chouette de voyager avec les copinettes !!!!
    Magnifique ta petite puce, la famille loupiot s’agrandit ….
    Bises, bonne fin de journée

    • Dans la famille Loupiot, il en manquait une de ce gabarit. Je la trouve rigolote.
      Merci d’avoir apprécié et partagé la visite.
      Belle soirée !
      Bisous
      Myjanie

    • Coucou, et merci pour ton petit mot et le partage de cette promenade romantique.
      Je donnerai bientôt les mensurations de ma mignonne Fanette.
      Bisous
      Myjanie

  5. Oh, je vois que la petite virée en Bretagne a super bien démarré et j’espère surtout que le temps était clément avec vous….. ce qui semble être le cas au vu de tes belles photos. La petite adoptée est toute ronde et adorable, nul doute que les loupiots sont fiers d’avoir une belle petite soeur et toi un nouveau mannequin. J’imagine que tu lui as fait une belle tenue, à bientôt pour l’admirer. Bises, Martine

    • Temps mitigé en Bretagne pour l’ensemble du séjour. La suite du « reportage en témoignera…
      Fanette a déjà sa tenue « faite maison », aux allures estivales, puisque elle est arrivée début juillet !
      Et je me suis bien amusée à la tricoter.
      Merci de ta visite. J’espère que tu as passé également de bonnes vacances.
      Bisous
      Myjanie

  6. Très jolie et intéressante escapade estivale, merci pour cet enrichissant article ! Miam le réconfort en fin de course me laisse salivante…. Tu as dû te régaler ! Fanette au pays de tes loupiots va s’amuser beaucoup avec eux …Et toi avec elle ! Je la trouve super sympa et trop jolie avec ses belles boucles blondes et son petit regard curieux ! C’est un joli choix ! Bonne journée !

    • Merci Margotte. Avec Fanette, c’est encore un gabarit différent qui s’invite à la maison.
      Je continue à m’amuser du bout de mes aiguilles.
      En Bretagne, les crêpes et les galettes sont reines. Ce fut excellent.
      A bientôt !
      Bisous
      Myjanie

    • Son petit visage « gourmand » m’a aussitôt séduite. Un nouveau gabarit à habiller !
      Merci d’avoir partagé cette visite.
      Bon mardi !
      Bisous
      Myjanie

  7. Coucou Myjanie,
    Je viens de lire toutes ces belles choses de la Bretagne , tu es venue à 9 km de chez moi à Dol de Bretagne. Dommage on aurait pu se rencontrer. Il y a de beaux endroit ici à visiter.
    Merci pour ce joli partage. J’ai hâte de voir tes nouvelles tenues et aussi de retrouver Fabrice et ses amies et toi aussi bien sûr.
    Belle journée.
    Gros bisous Yvette 🦋🦋🦋🦋🦋🦋💐💐💐💐💐🌹🌹🌹🌹🌹🌹

    • Bonjour Yvette,
      Me croiras-tu si je te dis que j’ai vu la pancarte indiquant ta ville ? Et j’ai bien sûr pensé à toi, sur la route de mes vacances.
      Tu as raison, cette région possède des trésors à découvrir, et des paysages merveilleux.
      J’ai beaucoup de choses à présenter car j’ai bien activé mes aiguilles cet été. Mes loupiots vont m’aider avec plaisir.
      A bientôt Yvette et merci de ta visite.
      Bisous

Un petit commentaire ? Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s